Une sonde est un engin spatial non habité ayant pour but de faire des relevés de données scientifiques dans ou à proximité de l’environnement étudié. Elles se divisent en plusieurs catégories :

     – Les sondes de survol font leurs observations au cours d’un passage à courte distance de l’objectif avant de repartir sur une orbite autour du soleil (qui dans de rares cas peuvent permettre d’autres survols). Ce sont les objets les plus simples car une fois lancés sur la bonne trajectoire, elles n’ont plus besoin que de petites corrections de trajectoire. Cependant, elles ne font des mesures sur objectif que pendant quelques heures.

mariner 5 a survolé Vénus le 11 octobre 1967 (source)

     – Les orbiteurs ont la capacité de freiner une fois sur objectif afin de s’insérer en orbite. Cela permet de prolonger les observations sur des mois voire des années.

Mars odyssey étudié Mars depuis prés de 20 ans (source)

     – les impacteurs ont pour but de s’écraser directement sur l’objectif et transmettre ses données jusqu’au dernier moment pour étudier l’objectif au plus près.

Luna 2 est le premier objet humain a atteindre la lune , a 10 000 km/h(source)

     – Les sondes atmosphériques sont l’équivalent des impacteurs pour des astres ayant une atmosphère importante. Elles y pénètrent et l’étudient pendant la descente jusqu’à ce qu’elles soient détruites par la pression ou l’impact avec la surface.

Pioneer Venus Multiprobes transportais 4 sondes atmosphériques (source)

     – Les plateformes atmosphériques sont des véhicules capables de se maintenir dans l’atmosphère d’une autre planète. Elles permettent une étude plus prolongée qu’une sonde atmosphérique mais dans une plage d’altitude plus restreinte.

Les ballons des sondes VEGA sont actuellement les seuls exemple de plateforme atmosphérique (source)

     – Les atterrisseurs (en anglais lander) sont capables de se poser en douceur (ou suffisamment pour rester opérationnels) à la surface de l’objectif et d’étudier son environnement immédiat.

Venera 14 a transmis depuis la surface de venus pendant une heure (source)

     – Les rovers (la traduction française astomobile n’est pratiquement jamais utilisé) sont des véhicules capables de se déplacer à la surface pour étudier divers environnements.

Curiosity est le plus gros rover a arpenté Mars (source)

– Les Mission Multi-Plateforme sont des sondes envoyer d’un bloc mais dont plusieurs élément de différent type se détache une fois arrivé sur objectif. Elle permet d’étudier un même environnement depuis différent points de vu (en orbite ou sur place) ou d’étudier au mieux différent environnement.

Les sondes VEGA comprenais une sonde de survol de Venus puis de la comète de Halley, une petite plateforme atmosphérique et un atterrisseur vénusien(source)

Les sondes sont toujours construites à plusieurs exemplaires identiques. Au début de l’aventure spatiale, c’était souvent deux de ces sondes qui sont lancées pour compenser le manque de fiabilité des fusées et des sondes de l’époque. Par la suite, avec l’augmentation de la fiabilité et des prix, les missions doubles ont tendance à disparaître. Que la mission soit simple ou double, il est toujours construit, au moins, une sonde de réserve supplémentaire identique aux sondes principales. Avant la mission, elle peut fournir des pièces si la sonde principale est endommagée avant son vol. Pendant la mission, la sonde de réserve est utilisée pour tester sur Terre des manœuvres et des modifications de logiciels avant de les envoyer à la sonde principale. Après la mission, cette sonde de réserve est souvent utilisée pour reproduire les mesures effectuées par la sonde principale afin de vérifier qu’elles n’ont pas été perturbées. Une fois devenue inutile, elle est souvent offerte à un musée ou gardée par l’institut qui l’a construite.

modèle d’essai des sondes phobos conserve au musée Lavotchkine (source)